Google+

Bienvenue - Welcome - Bonne arrivée ...

CréArt Café est l'aboutissement d'un long parcours semé de créativité, d'art, de rencontres, et de voyages en Afrique face au monde du gaspillage.


CréArt Concept

Mathilde MOREAU, l'éco-créatrice à l'origine de ce projet, donne un second souffle aux vêtements délaissés ou abimés, qui ne pourront être portés que s'ils sont transformés.  En récupérant d'anciens vêtements, des chutes de tissus et différents matériaux, elle fabrique de nouveaux accessoires de mode écologiques.
Lorsque la matière manque, elle va s'approvisionner sur les marchés ou chez Emmaüs. Mais grâce à son large réseau de récupération (les collègues, les amis, la famille et les voisins...), les achats sont très rares.

Son travail : 
La première étape est de tout laver à la lessive écologique, puis de repasser les tissus. Ensuite, le vêtement est complètement transformé et totalement restructuré. Chaque pièce est unique, fabriquée chez elle à Bordeaux.
Chaque nouvelle éco-création est simplement inspirée par la matière, la texture, la forme et l'originalité. 
Mathilde ne réalise pas de plan de collection et ne suit pas la mode, elle laisse libre cours à son imagination et sa créativité.
CréArt Café s'inscrit dans une économie de développement durable en proposant une mode alternative.

Pour une découverte rapide, laissez-vous bercer en regardant cette vidéo :​

Référencement 

CréArt Café est référencé dans :

- l'annuaire des marques Made In France Made in France, Citoyen et Responsable

- le site d'information qui recense les entreprises qui fabriquent ou font fabriquer en France ​La Fabrique Hexagonale

- le catalogue bio : ​ Ktalogue Bio

Origine des matières utilisées...


Les boutons : 95 % proviennent d'une ancienne mercerie à Lacanau-Océan (33) dénommée Catherine et Claude qui a supprimé la mercerie pour vendre des vêtements. Depuis les années 1970, ces boutons dormaient dans un grenier. Au décès des propriétaires, Mathilde a hérité d'innombrables boutons en tout genre.
Les 5 % restants viennent de son entourage, tout le monde récupère des boutons solitaires et les lui donne.

La petite mercerie (crochets, boutons-pression, élastique, épingles, dentelles...) : Le magasin Le Singe Rouge à Lacanau-Océan était au départ une mercerie, sur les allées Ortal. Son nom vient de la laine qu'il vendait qui s'appelait Les Laines du Singe Rouge. Peu à peu, la mercerie a été remplacé par des jouets. Jean-Paul Arramon, héritier du stock de mercerie inutilisée lui en a fait cadeau.

Les jeans : Récupérés par différents biais, ils proviennent tous de Gironde. De Castelnau du Médoc, en passant par Lacanau, La Cub, ou Libourne.

Le wax : Lors de voyages solidaro-touristiques en Afrique, Mathilde arpente les couturiers en quête de chute de tissus. Ses amis qui ont l'occasion d'y partir pensent à lui rapporter quelques tissus également.

Les fermetures-éclairs, embrasses de rideaux, anneaux en bois, morceaux de rubans, ceinture... : Tout est récupéré sur des vêtements délaissés ou donnés par les gens qui veulent changer l'intérieur de leurs armoires et leur déco intérieure. 

L'étiquette de CréArt Café : 100% polyester. Résistante et lavable à des températures supérieures à 70° C. L'entreprise s'appelle DNAF SARL située à Lambesc (13) mais malheureusement, rien n'est tissé en France.

Le tampon CréArt Café : Créé à la main par l'entreprise La Crafterie située en France.

Les partenaires de CréArt Café

Nouveautés !

Les dernières éco-créations !


OFFRES DU MOMENT ! 

Cliquez sur l'image pour agrandir 

lavés à la lessive écologique !

Mathilde a choisi d'utiliser la Lessive Arbre Vert car, en plus d'être écologique, c'est une PME française dont le site de production est établi à côté de Poitiers. Elle lave tous les vêtements et tissus avant de les découdre.

Et l'astuce anti-tartre : vinaigre blanc à tous les lavages !

Papier et Emballage

Les factures sont éditées sur papier recyclé de l'entreprise Chatelles. Ce papier est composé de 55 % de fibres recyclées locales, 45 % de fibres PEFC. L'entreprise se situe à Raon-l'Etape (88) dans le Nord-Est de la France.

Les emballages sont pour la plupart des emballages réutilisés. Mais à terme, Mathilde cherche à tendre son système d'emballage vers le plus écologique possible et made in France.